<html>
  <head>
    <meta http-equiv="content-type" content="text/html;
      charset=windows-1252">
  </head>
  <body bgcolor="#ffffff" text="#000000">
    <b> BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE
      FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE</b><b><br>
      <br>
    </b><b><br>
      APPEL À CONTRIBUTIONS</b><br>
    <br>
    <b>Appel à contributions pour le bulletin Le français à l'université
      — Rubrique «Lire en français» (note de lecture)<br>
      <br>
    </b>Vous trouverez ci-dessous une liste de livres envoyés à la
    rédaction du bulletin <i>Le français à l'université</i> pour la
    rédaction d'une note de lecture. Le compte-rendu doit avoir une
    longueur minimale de 500 mots et être envoyé sous forme électronique
    à <a class="moz-txt-link-abbreviated"
      href="mailto:amelie.nadeau@auf.org">amelie.nadeau@auf.org</a>. Une
    échéance de deux mois vous sera allouée à compter de la date de
    réception de l'ouvrage. <br>
    <br>
    ****<br>
    <br>
    <b>Tensions en didactique des langues</b><b><br>
    </b><b>Entre enjeu global et enjeux locaux</b><br>
    Sophie Babault, Margaret Bento and Valérie Spaëth<br>
    <a class="moz-txt-link-freetext"
      href="https://www.peterlang.com/view/product/78012">https://www.peterlang.com/view/product/78012</a><br>
    <br>
    <br>
    <b>Recherches et applications numéro 61</b><b><br>
    </b><b>Recherches sur l'acquisition et l'enseignement des langues
      étrangères : nouvelles perspectives</b><br>
    Coordonné par Véronique Laurent et Daniel Véronique<br>
    <a class="moz-txt-link-freetext"
      href="http://fipf.org/actualite/recherches-et-applications-numero-61">http://fipf.org/actualite/recherches-et-applications-numero-61</a>
    <br>
    <br>
    <br>
    <b>Questions de communication, série actes 34 / 2016</b><b><br>
    </b><b>Numérique & éducation. Dispositifs, jeux, enjeux, hors
      jeux</b><br>
    Sous la direction de Philippe Bonfils, Philippe Dumas, Luc Massou<br>
    <a class="moz-txt-link-freetext"
      href="http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100143180">http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100143180</a>
    <br>
    <br>
    <br>
    <b>Théories et pratiques de l’interprétation de service public </b><br>
    Sophie Pointurier <br>
    <a class="moz-txt-link-freetext"
      href="http://psn.univ-paris3.fr/auteur/sophie-pointurier">http://psn.univ-paris3.fr/auteur/sophie-pointurier</a><br>
    <br>
    <b><br>
    </b><b>La lecture en question</b><b><br>
    </b><b>Actes de la XIIe Université d’été El Jadida, 22-25 juillet
      2015</b><br>
    Publication de l’Association marocaine des enseignants de français<br>
    <br>
    <br>
    <b>Francophonie et langue française en Amérique du Sud</b><br>
    Sabrina Bevilacqua; Serge Bibauw; Eliane Lousada; Laura Masello;
    Vicente Torres<br>
    <a class="moz-txt-link-freetext"
      href="http://repositorio.uniandes.edu.co/xmlui/handle/1992/15769">http://repositorio.uniandes.edu.co/xmlui/handle/1992/15769</a>
    <br>
    <br>
    <br>
    <b>Pluralidade linguístico-cultural em universidades sul-americanas:
      práticas de ensino e políticas linguísticas</b><br>
    José Carlos Cunha / Eliane Lousada (Orgs.) <br>
    Pontes Editores<br>
    <a class="moz-txt-link-freetext"
href="http://ponteseditores.com.br/loja/index.php?route=product/product&product_id=838">http://ponteseditores.com.br/loja/index.php?route=product/product&product_id=838</a>
    <br>
    (textes en français et en portugais)<br>
    <br>
    <br>
    <b>Le Bon usage, 16e édition</b><br>
    André Goosse, Maurice Grevisse<br>
    <a class="moz-txt-link-freetext" href="http://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807300699-le-bon-usage">http://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807300699-le-bon-usage</a> <br>
    <br>
    <br>
    <b>Cahiers internationaux de symbolisme - Genre</b><b><br>
    </b><b>Numéros 143-144-145, 2016</b><br>
    Textes réunis et édités par Catherine Gravet<br>
    <a class="moz-txt-link-freetext" href="http://revues.be/cahiers-internationaux-de-symbolisme">http://revues.be/cahiers-internationaux-de-symbolisme</a> <br>
    <br>
    <br>
    <b>Traduire la littérature belge francophone. Itinéraires des œuvres
      et des personnes</b><br>
    Ouvrage collectif dirigé par B. Costa et C. Gravet<br>
    Université de Mons, 2016<br>
    <br>
    <br>
    <b>La nouvelle brachylogie</b><b><br>
    </b><b>Actes du colloque de Mons, 28-29 avril 2016</b><br>
    Présentés et édités par C. Graves<br>
    Université de Mons<br>
    <br>
    <br>
    ****<br>
    <br>
    Merci de nous indiquer votre adresse postale pour recevoir l'ouvrage
    que vous avez choisi. Selon le nombre de réponses, il est possible
    que nous ne puissions répondre favorablement à toutes les demandes.<br>
    Pour consulter les normes de rédaction : <a
      class="moz-txt-link-freetext"
      href="http://www.bulletin.auf.org/index.php?id=76">http://www.bulletin.auf.org/index.php?id=76</a><br>
    Attention : Tous les auteurs doivent avoir complété ou mis à jour
    leur fiche dans le Répertoire des chercheurs, sur le portail Savoirs
    en partage : <a class="moz-txt-link-freetext"
      href="http://www.savoirsenpartage.auf.org/chercheurs/">http://www.savoirsenpartage.auf.org/chercheurs/</a><br>
    <br>
    <br>
    <b> BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE
      FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE<br>
      <br>
      <br>
      APPEL À COMMUNICATIONS<br>
    </b><br>
    <br>
    <b>Savoirs locaux, savoirs endogènes : entre crises et valeurs</b><b><br>
    </b><b>TROISIÈMES JOURNÉES SCIENTIFIQUES DE LA FACULTÉ DES LETTRES
      ET SCIENCES HUMAINES DE L’UNIVERSITÉ DE MAROUA</b><b><br>
    </b><b>Maroua (</b><b>
      <meta http-equiv="content-type" content="text/html;
        charset=windows-1252">
      <span>Cameroun)</span>, les 10, 11 et 12 mai 2017</b><b><br>
    </b><b><br>
      Université de Maroua</b><b><br>
    </b><b>
      Faculté des Lettres et Sciences humaines</b><b><br>
    </b><b>
    </b><b>B.P. 644 Maroua</b><b><br>
    </b><b>
      Tel : (237) 2 22 29 30 70</b><b><br>
    </b><b>
      E-mail : <a class="moz-txt-link-abbreviated" href="mailto:flsh.uma.edu@gmail.com">flsh.uma.edu@gmail.com</a></b><br>
    <br>
    <b><i>Date limite: 20 février 2017</i></b><br>
    <br>
    Les savoirs locaux ou endogènes renvoient aux connaissances, aux
    savoir-faire, aux pratiques et aux philosophies développées par les
    sociétés. Le continent africain a toujours été et continue d’être le
    creuset de ces valeurs dont l’importance dans la vie quotidienne
    n’est plus à démontrer. Depuis les années 1950, les travaux de
    recherche sur les savoirs endogènes ou locaux fleurissent sans cesse
    et intéressent les hommes de science – tous domaines et spécialités
    confondus –, la société civile, les organisations internationales,
    les organisations non gouvernementales et autres acteurs du
    développement. Aux « savoirs endogènes », peut être corrélé le
    « développement endogène » de Joseph Ki-Zerbo. Dans un cas comme
    dans l’autre, il s’agit d’une mise en valeur des connaissances
    provenant de l’intérieur du terroir, laquelle peut contribuer, ne
    fût-ce que par une prise de conscience, au décollage social,
    économique et politique de l’Afrique, en quête de devenir, voire
    d’identité. <br>
    De son côté, l’Unesco envisage les « savoirs locaux et autochtones »
    comme des « ensembles cumulatifs et complexes de savoir,
    savoir-faire, pratiques et représentations qui sont perpétués et
    développés par des personnes ayant une longue histoire d’interaction
    avec leur environnement naturel. Ces systèmes cognitifs font partie
    d’un ensemble qui inclut la langue, l’attachement au lieu, la
    spiritualité et la vision du monde. » À cet effet, ces savoirs se
    déclinent, entre autres, en savoir écologique traditionnel, en
    savoir autochtone, en savoir local, en savoir de personnes
    rurales/d’agriculteurs, en ethnobiologie/ethnobotanie/ethnozoologie,
    en ethnoscience ou science folklorique, en science autochtone. <br>
    Une telle perception induit une synergie inter et
    pluridisciplinaire. En d’autres termes, tout projet ou programme de
    développement, pour avoir des résultats probants, doit s’arrimer aux
    réalités du terroir. C’est dire si la rationalité des cultures, à la
    croisée des chemins et aux prises avec des dysfonctionnements dus à
    l’hybridisme hérité du passé africain, doit servir de matrice au
    développement de l’Afrique, à l’ère de la mondialisation.<br>
    Ainsi, les troisièmes journées scientifiques de la Faculté des
    Lettres et Sciences humaines de l’Université de Maroua offrent aux
    chercheurs de tous bords, l’opportunité d’examiner les questions,
    aussi diverses que variées, autour des forces et des faiblesses qui
    sous-tendent les savoirs locaux africains.<br>
    <br>
    Les axes suivants, sans être exhaustifs, peuvent être abordés :<br>
    - savoirs historiques locaux ;<br>
    - anthropologie et connaissance du terroir ;<br>
    - géographie et environnement local ;<br>
    - savoirs sociologiques et sociétaux locaux ;<br>
    - langue, linguistique et expression du savoir endogène ;<br>
    - littératures du terroir ; <br>
    - patrimoine artistique local ; <br>
    - contribution du savoir local aux sciences exactes <br>
    - savoirs locaux et biodiversité ; <br>
    - éducation en contexte local ; <br>
    - pastoralisme/élevage en contexte local ;<br>
    - savoir halieutique et/ou cynégétique endogène ;<br>
    - médecine et/ou pharmacopée traditionnelle ;<br>
    - savoir religieux local ; <br>
    - institutions internationales et prise en compte des savoirs
    locaux ;<br>
    - savoirs endogènes et durabilité ;<br>
    - impacts du droit coutumier<br>
    - mécanismes endogènes de gouvernance <br>
    - savoirs endogènes et résolution de conflits ;<br>
    - etc.<br>
    <br>
    Il est vivement recommandé aux doctorants d’y participer, car un
    prix de la meilleure communication leur est réservé.<br>
    <br>
    Le résumé de la communication (300 mots) en français ou en anglais,
    cinq mots-clés compris, doit être envoyé au plus tard le 20 février
    2017, accompagné d’une brève notice biobibliographique du
    contributeur, mentionnant l’institution d’attache, aux adresses
    e-mail suivantes : <a class="moz-txt-link-abbreviated" href="mailto:jsc2.flsh_uma@gmail.com">jsc2.flsh_uma@gmail.com</a> et <a class="moz-txt-link-abbreviated" href="mailto:flsh.uma.edu@gmail.com">flsh.uma.edu@gmail.com</a><br>
    <br>
    Le 5 mars 2017, notification sera faite aux contributeurs dont les
    propositions auront été retenues.<br>
    <b><br>
    </b><br>
    <b> <b> BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE
        FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE</b><br>
    </b> <br>
    <br>
    <b>APPEL À COMMUNICATIONS</b><b><br>
    </b><b><br>
    </b><b>AGORA IAE FRANCE</b><b><br>
    </b><b><br>
    </b><i><b>Date limite: 27 février 2017</b></i><br>
    <br>
    Dans le cadre des célébrations à l’occasion des 60 ans de
    l’Association, IAE FRANCE a souhaité réfléchir à un nouveau concept
    d’événement pour remplacer le traditionnel Congrès des IAE qui
    perdait depuis plusieurs années en attractivité.<br>
    <br>
    Après réflexion, l’idée d’une Agora IAE FRANCE a fait son
    apparition. Il s’agit là d’organiser un grand événement pour fédérer
    la communauté des personnels IAE en rassemblant les
    enseignants-chercheurs et les personnels administratifs.<br>
    <br>
    AUNEGE (Association des Universités pour le développement de
    l’enseignement numérique en Economie et Gestion) est une des huit
    Universités Numériques Thématiques (UNT) fondée en 2005 sous la
    tutelle du Ministère de l’Enseignement supérieur, sera partenaire de
    cette première édition.     Nous avons pour ambition de créer
    plusieurs ateliers, symposiums, conférences et tables rondes au
    cours desquels nous analyserions un ou plusieurs points spécifiques.
    Ces interventions seront animées par des spécialistes du domaine qui
    pourraient alors présenter le résultat de leur(s) recherche(s) ou
    encore partager avec le groupe leur(s) expérience(s) en la matière.
    <br>
    <br>
    Cette première édition sera centrée sur le thème de l’innovation,
    tant au niveau pédagogique, académique, qu’organisationnel. Le monde
    universitaire et des IAE en particulier est en pleine mutation du
    fait d’une intégration de plus en plus prégnante du numérique. Le
    numérique n’est qu’un outil qui nécessite de penser les usages qui
    l’accompagne, et c’est nous en tant qu’acteurs qui devont penser
    cette intégration et imaginer le futur des IAE. Quels modes
    pédagogiques mettre en place afin de favoriser les apprentissages ?
    Quels sont les impacts sur les acteurs académiques et sur les modes
    d’organisation ? Comment inciter ou accompagner la création de
    réseaux entre élèves, enseignants, chercheurs, personnels
    académiques ? De nombreuses questions émergent, soulevant autant
    d’enjeux dans le champs du Management Digital.<br>
    <br>
    Les thèmes possibles pourraient être (liste non limitative) :<br>
    <br>
    <br>
    DIMENSION ACADEMIQUE-RECHERCHE<br>
    <br>
        Techniques de recherche & big data<br>
        Entrepreneuriat & digital<br>
        L’enseignant-chercheur et les réseaux sociaux<br>
        Serious Game (jeux en ligne)<br>
        Quid de la recherche sur le numérique en IAE ?<br>
        Exploitation des nouvelles technologies<br>
        Exemples de bonnes pratiques en matière d'enseignement par le
    numérique<br>
     <br>
    <br>
    DIMENSION PEDAGOGIQUE<br>
    <br>
    Technologies<br>
    <br>
        Travail collaboratif<br>
        Tableau numérique<br>
        Clickers<br>
        Support vidéos<br>
        Les usages détournés : plagiats, …<br>
    <br>
    Produits (formations)<br>
    <br>
        Master en ligne<br>
        Les MOOC (Massive Online Open Courses pour démultiplier la
    diffusion de nos enseignements) ou encore les SPOC (Small Private
    Open Courses pour mener des actions pédagogiques numériques sur
    mesure)<br>
    <br>
    Pratiques pédagogiques<br>
    <br>
        Quid de la création de ressources pédagogiques, de clips,
    d’études de cas, de jeux sérieux, de simulations ?<br>
        Pédagogie inversée<br>
        Place de la vidéo à l’heure de You Tube, Dailymotion, Canal-U ou
    encore des Web-TV<br>
        Quels sont les usages numériques à inventer ? Quelle prospective
    ? Quelles expériences à et pour l’international ?<br>
        Vers une recherche en pédagogie numérique en Economie Gestion ?<br>
    <br>
    <br>
    DIMENSION ORGANISATIONNELLE<br>
    <br>
        Digitalisation des processus opérationnels : dossiers de
    candidature, inscription en ligne, entretiens de sélection…<br>
        Développement de la qualité des relations grâce aux outils
    numériques : Réseaux sociaux, étudiants et alumni,  CRM….<br>
        La communication digitale<br>
        Professionnalisation, Carrières, emploi : Des outils numériques
    pour aider les étudiants dans leurs projets professionnels<br>
    <br>
    Le thème central n’épuise pas les possibilités de communication et
    toutes les propositions appartenant au domaine seront prises en
    compte.<br>
    <br>
    CALENDRIER<br>
    <br>
    27 février 2017 : Date limite de soumission des contributions
    (communication ou projet) sous forme de résumé étendu (500-750 mots)<br>
    17 avril 2017 : Retour des évaluations<br>
    15 mai 2017 : Date limite d’envoi des versions définitives<br>
    14 juin : Accueil des participants et conférence introductive<br>
    15 juin : Ateliers & tables rondes<br>
    16 juin : Conférence de clôture avec partage des conclusions des
    ateliers<br>
    <br>
    Cas 1 : Vous avez déjà un compte sur Scienceconf, connectez-vous à
    l’aide du bouton vous « Connexion » en haut à droite sur la plage et
    déposer votre travail en cliquant sur « Mes dépôts » puis « Déposer
    un résumé ».<br>
    <br>
    Cas 2 : Vous n’avez pas de compte sur Scienceconf, créez votre
    compte grâce au bouton « Flèche vers le bas » à droite du bouton «
    Connexion » puis déposer votre contribution en cliquant sur « Mes
    dépôts » puis « Déposer un résumé »<br>
    <br>
    Les meilleures contributions sélectionnées par le Comité
    Scientifique feront l’objet d’une publication dans un numéro
    thématique de revue.<br>
    <br>
    NORMES DE SOUMISSION<br>
    <br>
    Il sera souhaité des contributions "exemplaires" illustrant ce que
    l'on peut faire de mieux en numérique, un format trop lourd et trop
    chargé sera donc inadapté. Plusieurs types de formats sont proposés
    : <br>
    <br>
    - Communication "classique" : format word ou pdf (20 pages maximum).
    Ce document devra être accompagné d’une présentation power point qui
    sera faite à l'oral et qui devra être inspirante et ouverte aux non
    scientifiques (exclure le déroulé problématique-socle théorique,
    etc…) ; <br>
    <br>
    - Atelier thématique : Il s’agit là d’animer un atelier avec pour
    vocation de construire un travail autour d'un sujet, pluri-métiers,
    pluridisciplinaire, etc... Cet atelier aura pour vocation d’être
    créatif et interactif, donnant lieu à une petite production et
    compte-rendu des échanges à l’issu. <br>
    <br>
    - Posters : Il s’agit de présenter de façon très concrète et
    synthétique (un format affiche) l’objet d’une expérience numérique
    avec le quoi, le comment, le quand, le où et les résultats positifs
    ou négatifs de votre expérience. Outre le temps dédié à la
    présentation des posters à l’occasion de l’AGORA à Lyon, ils seront
    mis en ligne sur le site d’IAE France et d’AUNEGE pour valoriser
    dans le temps votre expérience et constituer une base de bonnes
    pratiques à partager.<br>
    <br>
    COMITÉ D'ORGANISATION<br>
    <br>
    Président : Jérôme RIVE, Président IAE FRANCE et Directeur Général
    iaelyon<br>
    Florence BESOIN, Gestionnaire de Scolarité iaelyon<br>
    Karima BOUAISS, Professeur Associée IAE Poitiers<br>
    Pascal BRASSIER, Maître de conférences IAE Auvergne<br>
    Emma CHERIF, Enseignante IAE Auvergne<br>
    Catherine FAUQUET, Enseignante IAE Nantes<br>
    Thierry GARROT, Maître de conférences HDR, IAE Nice et Président
    AUNEGE<br>
    Ibtissem HAMOUDA, Doctorante IAE Auvergne<br>
    Raina HOMAI, Coordinatrice du Réseau des diplômés IAE Nantes<br>
    Sarah LEMPEREUR, Directrice Exécutive IAE France<br>
    Marie MONSTERLEET, Chargée Communication IAE FRANCE<br>
    Juliette LOONIS, Chargée Communication Junior IAE FRANCE<br>
    Laurence MACALUSO, Chargée Affaires juridiques IAE FRANCE<br>
    Pierre MARIN, Maître de conférences IAE Pau Bayonne<br>
    Catherine PARMENTIER, Directrice Communication iaelyon<br>
    Max POULAIN, Maître de conférences IAE Caen<br>
    Julie RENAULT, Responsable Communication et Relations Entreprises
    IGR-IAE Rennes<br>
    Lisa TAIEB, Chargée de Missions IAE Gustave Eiffel<br>
    <br>
    COMITÉ SCIENTIFIQUE<br>
    <br>
    Président : Jean Fabrice LEBRATY, Professeur des Universités iaelyon<br>
    Vice-Président : Thierry GARROT, Maître de conférences HDR, IAE Nice
    et Président AUNEGE<br>
    Elise LAVOUE, Maître de conférences HDR iaelyon<br>
    Pierre MARIN, Maître de conférences IAE Pau Bayonne<br>
    Max POULAIN, Maître de conférences IAE Caen<br>
    Pascal BRASSIER, Maître de conférences IAE Auvergne<br>
    Karima BOUAISS, Professeur Associée IAE Poitiers<br>
    Christine MARSAL, Maître de conférences Sciences de Gestion, IAE
    Montpellier<br>
    Simon BICHON, Attaché Temporaire d'Enseignement et de Recherche, IAE
    Orléans<br>
    Denis ABECASSIS, Maître de conférences Université Paris Sud, ancien
    Président AUNEGE<br>
    Béatrice BELLINI, Maître de conférences Université Paris Nanterre<br>
    Jacques DANG, HEC, Bureau AUNEGE<br>
    Jean-Philippe DENIS, Professeur des Universités, Université Paris
    Sud<br>
    Aude DEVILLE, Professeur des Universités, IAE Nice<br>
    Florence DUCREAU, Professeur de gestion Université de Lorraine,
    Bureau AUNEGE<br>
    Christophe FOURNIER, Professeur des Universités, IAE Montpellier<br>
    François GOXE, Maître de conférences Université Versailles St
    Quentin<br>
    Philippe JACQUINOT, Maître de conférences Université Evry Val
    d’Essone<br>
    Henri ISAAC, Professeur des Universités, Université Paris Dauphine<br>
    Jean-Bernard LAYAN, Professeur d’Economie Université de Bordeaux, VP
    AUNEGE<br>
    Elodie LOUBARESSE, Maître de conférences Université Paris Sud,
    Bureau AUNEGE<br>
    Maria MERCANTI-GUERIN, Maître de conférences HDR IAE de Paris<br>
    Arnaud PELLISSIER-TANON, Maître de conférences Université Paris
    Panthéon Sorbonne<br>
    Maurice THEVENET, Professeur des Universités, CNAM, Delégué Général
    FNEGE<br>
    Nadine TOURNOIS, Professeur des Universités, IAE Nice<br>
    Michaël VIEGAS PIRES, Maître de conférences Université Versailles St
    Quentin<br>
    Elisabeth WALLISER, Professeur des Universités, IAE Nice<br>
    <br>
    <br>
    <b> BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE
      FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE</b><br>
    <br>
    <br>
    <b>APPEL À CONTRIBUTIONS</b><b><br>
    </b><b><br>
    </b><b>« Livre Ensemble » : Plurilinguisme et pluriculturalisme à
      travers les albums pour la jeunesse</b><b><br>
    </b><b><br>
    </b><i><b>Date limite: 10 mars 2017</b></i><br>
    <br>
    Ce numéro thématique de la revue Strenae, dans la continuité des
    travaux du projet « Livre Ensemble » mené entre l'ESPE Toulouse
    Midi-Pyrénées et le Laboratoire LLA-CREATIS de l'Université Toulouse
    Jean Jaurès depuis 2014, articulera la problématique du
    pluriculturalisme et de l’enseignement des langues-cultures à
    l’école, avec l'actualité éditoriale des albums de jeunesse.<br>
    <br>
    Le volet didactique de cette réflexion se fonde sur les travaux
    menés depuis une quinzaine d'années, notamment sous l'impulsion du
    Conseil de l'Europe, autour de la construction de compétences
    interculturelles chez l'élève. Au-delà des enjeux scolaires (savoir
    comprendre et interagir avec l'autre, lorsque sa langue et sa
    culture sont différentes, savoir se décentrer, savoir accueillir au
    sein de la classe la variété des cultures et des langues), l’enjeu
    politique est de taille, puisqu’il s’agit de construire rien de
    moins que le ciment d'une citoyenneté européenne. Le postulat du
    projet « Livre Ensemble », dans ce contexte, est que l'album, même
    s'il est pour l'instant assez peu utilisé dans cette perspective,
    constitue un excellent support pour aider à construire ces
    compétences interculturelles.<br>
    <br>
    De fait, on voit depuis une quinzaine d’années l’album, sous
    l’impulsion notamment de certaines maisons d’édition (Rue du monde,
    Les 400 coups, etc.), contribuer à cette réflexion globale sur le
    pluriculturalisme en témoignant dans ses pages de la question du
    rapport à l’autre, à l’étranger(ère), à celui ou celle qui ne parle
    pas la même langue, qui vient d’un autre pays. Là où l’on observait
    auparavant un souci de sensibiliser les jeunes lecteurs aux autres
    cultures, aux autres langues existant en dehors de l’espace
    national, on voit actuellement les albums se focaliser davantage sur
    la problématique du vivre ensemble, de la cohabitation et de la
    communication avec l’autre, avec l’étranger(ère), et soulever des
    problématiques telles que l’immigration, l’émigration, l’exil, le
    droit d’asile, l’acculturation.<br>
    <br>
    La dimension didactique de la réflexion s'articule donc étroitement
    à la dimension littéraire puisqu'il s'agira dans ce numéro
    thématique d'analyser cette tendance actuelle, de définir le
    périmètre d'un corpus européen d'albums pluriculturels, aux
    caractéristiques similaires, de repérer des spécificités nationales
    et de les comprendre, de questionner la circulation actuelle des
    albums en Europe et les enjeux de leur traduction, en croisant les
    points de vue sur l'album dans différents pays d'Europe. L'objectif
    est également de modéliser les approches de ces albums
    pluriculturels à travers les comptes-rendus de différentes
    expériences de lecture et d'exploitation en classe ou en
    bibliothèque.<br>
    <br>
    <b>Nous invitons donc les contributeur(trice)s à inscrire leur
      proposition dans l'un des axes suivants :</b><br>
    <br>
    - Approche par pays : état des lieux des albums pluriculturels
    contemporains dans les différents pays européens. Présentation des
    lignes de force de ces corpus, mise en évidence de spécificités
    nationales éventuelles, de liens avec les choix du pays en matière
    de politique étrangère et de politique migratoire, etc.<br>
    <br>
    - Approche croisée : comparaison des productions d'albums
    pluriculturels de différents pays, repérage de différences, de
    motifs ou d'approches récurrents, etc.<br>
    <br>
    - Approche ciblée : Sur un corpus défini par l'auteur(e) sur ses
    propres critères, étude de dispositifs plastiques et littéraires
    pour mettre en scène des phénomènes pluriculturels contemporains: le
    processus migratoire, le racisme, l'exil, etc.<br>
    <br>
    - Approche linguistique/traductologique : Traduction et circulation
    des albums dans l'espace européen : quels enjeux, quelles
    difficultés? Comment faire entendre la langue étrangère dans
    l'album? Jeux et influences réciproques des langues et des systèmes
    d'écriture, etc.<br>
    <br>
    - Approche didactique : quels dispositifs pour utiliser en classe
    les albums pluriculturels afin de construire des compétences
    interculturelles? dans une perspective d'éveil aux langues?<br>
    <br>
    <b>Modalités de soumission des propositions</b><br>
    <br>
    Les propositions (400 mots maximum) doivent être envoyées avant le
    10 mars 2017 à la revue Strenæ : <a
      class="moz-txt-link-abbreviated" href="mailto:strenae@revues.org">strenae@revues.org</a>
    ainsi qu'à <a class="moz-txt-link-abbreviated"
      href="mailto:euriell.gobbe-mevellec@univ-tlse2.fr">euriell.gobbe-mevellec@univ-tlse2.fr</a>,
    accompagnées d’une courte biographie et bibliographie de
    l'auteur(e).<br>
    <br>
    Langues acceptées : français, anglais, espagnol.<br>
    <br>
    Ces propositions seront examinées par le comité scientifique de
    "Livre Ensemble" ainsi que par le comité éditorial de la revue. Les
    auteurs seront rapidement informés de l’acceptation ou du refus de
    leur proposition. Les articles complets (30000 signes espaces et
    notes inclus) seront à remettre avant le 1er juillet 2017.<br>
    <br>
    URL: <a class="moz-txt-link-freetext"
      href="http://strenae.revues.org/1680">http://strenae.revues.org/1680</a><br>
    <br>
    <br>
    <b> BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE
      FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE<br>
      <br>
      <br>
      Site: <a class="moz-txt-link-freetext"
        href="http://framonde.auf.org/">http://framonde.auf.org/</a></b><span
      style="font-size: 10pt; font-family:
      "Verdana","sans-serif";"></span>
  </body>
</html>