<html>
  <head>
    <meta http-equiv="content-type" content="text/html;
      charset=ISO-8859-1">
  </head>
  <body bgcolor="#ffffff" text="#000000">
    <b>BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE
      FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO<br>
      <br>
      <br>
    </b><b>APPEL À COMMUNICATIONS</b><b><br>
    </b><b><br>
    </b><b>The Dynamics of Wordplay – Interdisciplinary Perspectives / 
      La dynamique du jeu de mots – perspectives interdisciplinaires</b><b><br>
    </b><b>29 September – 1 October 2016 / 29 septembre – 1er octobre
      2016, Universität Trier</b><b> (Allemagne)<br>
    </b><b><br>
    </b><i><b>Date limite: 1er décembre 2015</b></i><br>
    <br>
    Les jeux de mots peuvent être considérés comme un phénomène
    omniprésent. Ils sont présents dans des situations de communication
    variées, incluant les manifestations spontanées de la communication
    quotidienne, les emplois stratégiques des messages publicitaires et
    des textes argumentatifs ainsi que les textes littéraires de
    différents auteurs, cultures et époques. Toutefois ils représentent,
    dans le même temps, un phénomène en partie éphémère : dans
    l’évolution diachronique des langues, le caractère ludique de
    certains énoncés peut se perdre lors de différents réemplois
    ultérieurs, et l’emploi ludique ne représente en fait souvent qu’un
    arrêt momentané, inséré, avec différentes finalités, dans la
    communication à un moment donné. Ainsi, les jeux de mots se
    présentent comme un phénomène complexe, difficile à saisir, mais
    aussi révélateur de certains principes fondamentaux du langage.<br>
    <br>
    Ces faits renvoient à la dimension métalinguistique des jeux de
    mots, étudiée lors d’un premier colloque interdisciplinaire sur «
    Les jeux de mots et la réflexion métalinguistique » (Tübingen, 7-9
    mars 2013, cf. les deux premiers volumes de la collection « The
    Dynamics of Wordplay », à paraître en septembre 2015 chez De
    Gruyter).<br>
    <br>
    Trois ans après ce premier colloque, nous vous invitons à poursuivre
    les réflexions interdisciplinaires autour du jeu de mots. Plus
    particulièrement, le colloque à venir, organisé par le réseau
    scientifique « La dynamique du jeu de mots », se propose d’étudier
    la dynamique du jeu de mots qui se manifeste sous différentes
    formes, faisant ainsi ressortir divers enjeux linguistiques,
    discursifs et communicationnels.<br>
    <br>
    Un premier aspect qui peut être envisagé concerne la dimension
    créative des jeux de mots, qui outrepassent l’usage conventionnel de
    la langue. Dans ce contexte, il semble pertinent de s’interroger sur
    les relations étroites entre jeux de mots et innovations
    linguistiques / néologismes. Un deuxième angle pourrait concerner la
    dynamique créée par certains jeux de mots, qui se basent sur des
    contacts entre différentes langues, cultures et codes sémiotiques.
    Enfin, il semble intéressant d’envisager les jeux de mots à partir
    de la dynamique de leur emploi concret dans l’interaction entre
    locuteur et auditeur.<br>
    <br>
    Le colloque vise à rassembler des contributions qui étudient la
    dynamique du jeu de mots sous ses différentes facettes en analysant
    des jeux de mots de différentes époques, langues et traditions
    discursives, à partir de perspectives et approches variées, incluant
    la linguistique et les études littéraires ainsi que d’autres
    disciplines connexes telles que les études culturelles, les sciences
    des médias, la littérature comparée, la médiévistique, les études
    théâtrales, etc.<br>
    <br>
    Les contributions pourront traiter des aspects suivants
    (propositions non limitatives):<br>
    -          approches systématiques et analytiques des jeux de mots,
    leurs formes et fonctions<br>
    -          dynamique des jeux de mots au moment de leur création ou
    de leur introduction<br>
    -          dynamique des jeux de mots et évolution diachronique de
    la langue<br>
    -          dynamique des jeux de mots bi- ou plurilingues<br>
    -          dynamique des jeux de mots jouant sur différents codes
    sémiotiques<br>
    -          dynamique des jeux de mots dans l’interaction
    locuteur-auditeur<br>
    -          jeux de mots multipliant les niveaux de communication et
    les points de vue mis en jeu.<br>
    <br>
    Les interventions dureront 20-25 minutes plus 10-15 minutes de
    discussion et pourront se faire en français ou en anglais.<br>
    <br>
    Une sélection des contributions sera publiée dans les volumes 5 et 6
    de la collection « The Dynamics of Wordplay » chez De Gruyter.<br>
    <br>
    Les propositions de communication (250 à 300 mots, en français ou en
    anglais) peuvent être envoyées à winterfroemel [at] uni-trier.de et
    thaler [at] phil.uni-mannheim.de jusqu’au 1er décembre 2015.<br>
    <br>
    Pour les participants du colloque voyageant avec leurs enfants, nous
    pourrons organiser une garderie. Veuillez nous contacter en temps
    utile si vous entrez dans cette catégorie de participants.<br>
    <b><br>
    </b><br>
    <b> <b>BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE
        FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO</b><br>
      <br>
      <br>
      APPEL À COMMUNICATIONS<br>
      <br>
    </b><b>Connaissances et usages en langue seconde</b><b><br>
    </b><b><br>
    </b><b>29, 30 juin & 1er juillet 2016</b><b><br>
    </b><b>Laboratoire de linguistique de Nantes & Université de
      Nantes</b><b> (France)<br>
    </b><b><br>
    </b><i><b>Date limite: 5 décembre 2015</b></i><br>
    <br>
    Dans le champ de l'acquisition des langues secondes traversé par
    différentes conceptions de la capacité humaine de langage, on
    s'accorde à penser que plusieurs facteurs déterminent les usages de
    langue seconde. Quels que soient les modèles, il est admis que des
    connaissances linguistiques et non linguistiques (cognitives,
    encyclopédiques) sont impliquées dans le processus acquisitionnel.
    Mais en quoi consistent ces connaissances, sont-elles des
    composantes d'un système linguistique déjà là ou en construction, ou
    des savoirs verbalisables sur ce système ou ces variétés de langues?
    Dès lors, quels liens connaissances et usages entretiennent-ils? Ces
    questions font débat.<br>
    <br>
    Les connaissances en langue seconde peuvent être considérées comme
    un ensemble de dispositions cognitives, en partie façonnées par les
    usages en L1, qui permettent à l'apprenant de comprendre et produire
    en langue seconde dans des situations variées. Les principes
    d'organisation de l'information dans les modèles fonctionnalistes
    (Watorek, Benazzo, Hickmann 2012) ou la capacité de calcul
    statistique dans les modèles émergentistes (Ellis 2006, 2012) font
    partie de ces connaissances globales avec lesquelles l'apprenant
    aborde l'acquisition d'une langue seconde. Dans quelle mesure
    l'émergence, l'augmentation ou la perte de ces connaissances
    conduisent-elles dès lors à une restructuration de l'interlangue ?<br>
    <br>
    Les connaissances et usages peuvent aussi désigner deux types de
    connaissances linguistiques, respectivement les connaissances
    déclaratives ou explicites et les connaissances procédurales ou
    implicites. Les connaissances déclaratives peuvent-elles être
    transformées en connaissances procédurales (Anderson 1990, DeKeyser
    2007) ou ces connaissances sont-elles au contraire indépendantes car
    issues de deux processus d'apprentissage strictement distincts
    (Paradis 1994, 2009) ?<br>
    <br>
    L'enjeu de ces recherches sur l'interface entre connaissances sur la
    langue et usages de la langue devient central dans l'enseignement
    d'une langue seconde. Si une langue s'acquiert par procéduralisation
    de connaissances explicites, son apprenabilité repose sur un
    ensemble de techniques de procéduralisation à définir. Si au
    contraire le développement de connaissances déclaratives ne conduit
    pas au développement d'usages automatiques en langue seconde, un
    présupposé de nombreuses interventions en milieu institutionnel est
    remis en cause et appelle à repenser l'enseignement des langues.<br>
    <br>
    Dans la continuation de discussions récentes (Hulstijn 2005, De
    Graff et Housen 2009, Han et Finneran, 2014, Adringa et Rebushat
    2015), ce colloque entend mettre l'accent sur les connaissances et
    usages de langue seconde ainsi que sur les différentes façons de
    concevoir ces entités et leur articulation.<br>
    <br>
    Le colloque accueillera des communications qui exposent les
    résultats de recherches sur l'acquisition de langue seconde (y
    compris sur les langues d'héritage) et interrogent l'interface entre
    connaissances et usages en langue seconde. Sont encouragés des
    travaux mettant en place des dispositifs originaux pour accéder aux
    connaissances et usages des locuteurs, des travaux sur des langues
    peu étudiées et des études contrastives de productions de locuteurs
    plus ou moins exposés à des connaissances déclaratives. <br>
    <br>
    <b>Comment déposer votre contribution :</b><br>
    Votre proposition de communication, orale ou affichée, doit être
    déposée sur le site web de la conférence sous forme de résumé avant
    le 5 décembre 2015:
    <a class="moz-txt-link-freetext" href="http://couls2016.sciencesconf.org/user/submit?lang=fr">http://couls2016.sciencesconf.org/user/submit?lang=fr</a><br>
    <br>
    Le résumé sera anonyme et identifiera clairement le corpus, la
    méthodologie de la recherche, le cadre théorique et les principaux
    résultats présentés. Il n'excédera pas 2 pages, exemples et
    références bibliographiques compris.<br>
    <br>
    Le comité d'organisation et le comité scientifique s'engagent, dans
    la mesure du possible, à favoriser la diversité linguistique :
    évaluer des propositions de communication dans les langues suivantes
    : français, anglais, néerlandais, allemand, espagnol, italien,
    portugais, polonais et suédois, et accueillir favorablement des
    propositions de communication qui portent sur des langues autres que
    le français et l'anglais.<br>
    <br>
    Lors du colloque, la langue de présentation est au choix dès lors
    qu'est prévu un support de communication et discussion en français
    ou en anglais. Les communications orales seront de 20 minutes
    suivies de 10 minutes de discussion. <br>
    <br>
    Pour en savoir plus: <a class="moz-txt-link-freetext" href="http://www.couls2016.univ-nantes.fr/">http://www.couls2016.univ-nantes.fr/</a><br>
    <br>
    <br>
    <b>BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE
      FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO</b><br>
    <br>
    <br>
    <b>APPEL À CONTRIBUTIONS</b><b><br>
    </b><b><br>
    </b><b>Appel à contributions pour un numéro spécial de <i>Voix
        plurielles</i></b><b><br>
    </b><b>«Pan Bouyoucas : portraits d’un romancier, dramaturge et
      traducteur</b><b>»<br>
    </b><b><br>
    </b><i><b>Date limite d’envoi des propositions (500 mots) : le 15
        décembre 2015</b></i><br>
    <br>
    « Quiconque a le malheur d’immigrer une fois – une seule! – restera
    toujours métèque toute sa vie, et étranger partout, même dans son
    pays d’origine. C’est notre malédiction à nous, immigrants. » (Pan
    Bouyoucas, Une bataille d’Amérique)<br>
    <br>
    L’œuvre de Pan Bouyoucas est indéniablement définie par la pluralité
    et par la diversité. Diversité culturelle d’abord, puisque l’auteur
    lui-même est né au Liban et habite au Canada depuis 1963, et
    certains de ses récits évoquent les origines grecques de ses
    parents. Diversité linguistique ensuite, puisque Bouyoucas est à la
    fois traducteur et un romancier qui publie tantôt en anglais, tantôt
    en français. Pluralité littéraire enfin, puisque l’œuvre littéraire
    de Bouyoucas compte 8 pièces de théâtre ainsi que 13 récits (11
    romans, 1 recueil de nouvelles et 1 livre pour jeunesse) qui
    explorent différents genres et approches (polar, récits
    existentiels, récits de réalisme magique, récits surréalistes, etc.)<br>
    <br>
    En début de carrière, Bouyoucas a mis l'accent sur l'analyse
    sociopolitique de la situation de l'immigrant au Québec, notamment
    dans la pièce From the Main to Mainstreet et dans le roman La
    Vengeance d'un père. Sans négliger la vision socio-critique,
    Bouyoucas se lance dans un questionnement philosophique des plus
    profonds. Son roman le plus récent Ari et la reine de l'orge (2014)
    est une fable qui examine les enjeux de la dynamique familiale,
    thème récurrent dans tous les ouvrages de Bouyoucas. Le récit
    existentialiste Cocorico (2011) utilise le motif du polar pour
    examiner les défis du vieillissement et de la recherche d'un sens à
    la vie. D'autres romans, tels qu'Anna pourquoi (2005) et Le Tatouage
    (2012) favorisent l'onirisme, la magie ou le merveilleux. Par
    contre, sa pièce Hypatie ou La Mémoire des hommes (2005) est "une
    messe à la mémoire" de la mathématicienne brillante mais peu connue
    du quatrième siècle.<br>
     <br>
    Chez Bouyoucas, il s’agit donc d’une production qui se prête à des
    analyses portant sur de nombreux sujets d’une grande pertinence
    contemporaine : l’interculturel, la critique sociopolitique, les
    enjeux de la traduction, le jeu avec les genres littéraires, la
    dynamique familiale, le réalisme social et le réalisme magique, la
    question des origines et le choix de la langue, pour ne nommer que
    quelques pistes. Cependant, il existe peu d’articles critiques
    offrant des analyses des récits, des pièces ou des traductions de
    Bouyoucas, ou le situant dans le paysage littéraire canadien actuel.<br>
    <br>
    Pour combler cette lacune, nous sollicitons des propositions
    d’articles pour un numéro spécial de Voix plurielles abordant les
    différentes facettes du travail de Pan Bouyoucas. Voix plurielles
    est une revue en ligne (accès libre) qui publie des textes portant
    sur la littérature et la culture francophones :
    <a class="moz-txt-link-freetext" href="http://brock.scholarsportal.info/journals/voixplurielles">http://brock.scholarsportal.info/journals/voixplurielles</a>. Seuls les
    articles approuvés par le comité de lecture, composé
    d'universitaires, seront publiés.<br>
    <br>
    Date limite d’envoi des propositions (500 mots) : le 15 décembre
    2015.<br>
    <br>
    Pour les propositions retenues, date limite d’envoi des articles
    (environ 15 pages) accompagnés d'un résumé de texte (100 à 200 mots)
    avec indication des mots clés : le 1er septembre  2016.<br>
    <br>
    Responsables : Kirsty Bell <a class="moz-txt-link-abbreviated" href="mailto:kbell@mta.ca">kbell@mta.ca</a> et Kathleen Kellett
    <a class="moz-txt-link-abbreviated" href="mailto:kkellett@arts.ryerson.ca">kkellett@arts.ryerson.ca</a><br>
    <br>
    <br>
    <b> BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE
      FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO</b><br>
    <br>
    <br>
    <b>APPEL À CANDIDATURES</b><b><br>
    </b><b><br>
    </b><b>UCLA - University of California, Los Angeles (États-Unis)<br>
      Linguistics Department: Open Rank Ladder Faculty Position in
      Computational Linguistics</b><b><br>
    </b><b><br>
    </b><i><b>Date limite: 1er janvier 2016</b></i><br>
    <br>
    The UCLA Department of Linguistics seeks to fill a ladder faculty
    position, starting July 1, 2016, for a Computational Linguist. This
    is an open rank search with preference for a junior appointment, but
    applications from strongly qualified senior candidates are welcome.
    The successful candidate will demonstrate strong engagement with
    linguistic theory in the areas of syntax and/or semantics and will
    have primary responsibility for overseeing the department’s graduate
    and undergraduate programs in computational linguistics.<br>
    <br>
    Course load (normally four per year) will include graduate and
    undergraduate courses as well as graduate student advising.
    Especially for senior candidates, experience in mentoring women and
    minorities in STEM fields will be considered an important
    credential. Salary will be commensurate with education and
    experience.<br>
    <br>
    Ph.D. is required before date of hire. Applications should be
    submitted using the UCLA academic job application site,
    <a class="moz-txt-link-freetext" href="https://recruit.apo.ucla.edu/apply/JPF01734">https://recruit.apo.ucla.edu/apply/JPF01734</a>. Applicants should
    provide a brief cover letter, curriculum vitae, description of
    research, description of teaching philosophy, course evaluations or
    other material bearing on teaching record, and a link to a web site
    from which their publications and other writings may be downloaded
    in electronic form. Applicants should also request for three letters
    of recommendation to be uploaded to the application site. Review of
    applications will begin December 13, 2015; final application
    deadline is January 1, 2016. For any questions or technical issues,
    please contact the department’s Personnel Officer, Jael Cosico, at
    <a class="moz-txt-link-abbreviated" href="mailto:jcosico@humnet.ucla.edu">jcosico@humnet.ucla.edu</a>. <br>
    <br>
    Pour postuler: <a class="moz-txt-link-freetext" href="https://recruit.apo.ucla.edu/apply/JPF01734">https://recruit.apo.ucla.edu/apply/JPF01734</a><br>
    <br>
    <br>
    <b> BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE
      FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO<br>
      <br>
      Nouveau site: <a class="moz-txt-link-freetext"
        href="http://framonde.auf.org/">http://framonde.auf.org/</a></b><span
      style="font-size: 10pt; font-family:
      "Verdana","sans-serif";"></span>
  </body>
</html>