<html>
  <head>
    <meta http-equiv="content-type" content="text/html;
      charset=ISO-8859-1">
  </head>
  <body bgcolor="#ffffff" text="#000000">
    <b>BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE
      FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO<br>
      <br>
      <br>
    </b><b>Appel à projet </b><b><br>
    </b><b>Les Espaces verbes et l’enfant pendant la guerre de 14-18,
      (témoignage des écrivains, de la tradition orale ou des écrits
      familiaux : lettres et récits de vie) </b><b><br>
    </b><b>Quelle image de l’enfant est-elle transmise durant la guerre
      de 14-18 dans les « espaces verbes » ?</b><b><br>
    </b><b><br>
    </b><i><b>Date limite: 30 novembre 2014</b></i><br>
    <br>
    Lignes d’écritures et AICLEJ<br>
    27 rue d’Antibes – 80090 Amiens<br>
    Projet retenu dans le cadre de la Mission nationale 14-18 et soutenu
    par le Conseil général de la Somme<br>
    <br>
    <br>
    Nous invitons poètes et chercheurs en littérature, spécialistes de
    la littérature orale, anthropologue et analystes des récits de vie à
    transmettre tout texte de qui met en œuvre une certaine image de
    l’enfant.<br>
    <br>
    Attention : on ne cherche pas ici des textes de création
    contemporaine, qui seraient écrits un siècle plus tard, mais bien
    des productions verbales nés durant la guerre de 14-18
    (éventuellement publiés un peu plus tard, mais dont l’acte créatif
    provient des 4 années de guerre)<br>
    <br>
    Une exposition sera  mise en circulation début 2015 sur ce thème,
    avec animation adaptées aux publics : enfants ou adultes notamment.
    Lecture des poèmes de l’exposition, autres lectures, créations
    proposées sur le même thème, réflexion sur la guerre « mondiale » et
    les langues (« mondiales »). Nous souhaitons en effet que les
    productions envoyées puissent provenir de plusieurs langues. Sans
    doute n’est-ce pas possible d’envisager ici « toutes » les langues,
    ne serait-ce que parce que les délais sont courts, mais au moins une
    pluralité de langues.<br>
    <br>
    Cette proposition fait suite à d’autres démarches de réflexion sur
    la question de l’enfant dans les conflits.  Ainsi par exemple la
    publication en 2013, dans la collection « Références critiques en
    littératures d’enfance et de jeunesse », chez l’harmattan, d’un
    ouvrage intitulé « L’image de l’enfant dans les conflits », sous la
    direction de Kodjo Attikpoe (université de Montréal)<br>
    <br>
    <b>Objectifs</b><br>
    <br>
    Ce projet doit permettre ainsi :<br>
    <br>
    (1) - de réaliser une exposition constituant une anthologie sur
    l’enfance et la guerre à partir de textes écrits pendant cette
    période. <br>
    On nous adressera un texte (en tout cas au maximum 3) :<br>
    * version originale dans la langue du pays de création, <br>
    * traduction française, même provisoire dans un premier temps, si le
    poème n’a pas encore été traduit en français, afin que nous ayons
    une perception du contenu et de la forme, <br>
    * et une courte bio-bibliographie du poète (5/6 lignes maximum)<br>
    <br>
    (2) – de donner à « voir » la dimension « mondiale »  de la guerre à
    travers l’appropriation par les poètes des langues du monde entier.
    En ce sens nous recherchons des textes ayant pu être proposés
    véritablement dans toutes les langues. Langues slaves, turque,
    hongroise, berbères, arabes, africaines, asiatiques,… nous
    intéressent donc plus que la langue française par exemple.<br>
    <br>
    (3) – de réaliser différentes animations autour de l’exposition
    auprès des jeunes et des moins jeunes (lectures à haute voix,
    ateliers d’écriture créative, réflexions sur les conflits
    d’aujourd’hui et les enfants…)<br>
    <br>
    <b>Note concernant la tradition orale</b><br>
    <br>
    Dans un premier temps nous avions proposé un travail autour de la
    poésie et nous nous sommes rendu compte avec certains collègues
    poètes ou chercheurs en littératures, que cela limitait le champ
    d’investigation pour de nombreux pays (Maghreb, Afrique
    subsaharienne, par exemple).<br>
    <br>
    Il convient donc de voir également ce qui pourrait être repris de
    traditions orales : on ne dont pas que celle-ci a repris la liaison
    à ces événements dans les tournées de griots et conteurs. Pour toute
    l’Afrique mais pas seulement : un poète corse qui écrit en corse
    pense lui aussi que cela à constitué un tel trauma (villages
    décimés) qu’il ne peut pas ne pas y avoir quelque chose de ce côté.<br>
    <br>
    Merci donc de transmettre à celles et ceux qui pourraient être
    concernés par cet univers de la littérature orale, pour que l’on
    puisse insérer des univers relevant de cette tradition.<br>
    <br>
    <b>Étapes de réalisation</b><br>
    <br>
    - le ou les textes proposés à notre comité sont adressés avant le 30
    novembre 2014 (maximum 3 textes) A ce stade le texte doit disposer
    d’une traduction même « minimum ». Elle sera ensuite à affiner si
    retenue.<br>
    <br>
    - D’ici le 15 décembre sélection des textes (environ 25 poèmes qui
    prendront place sur 25 panneaux, textes avec leur traduction le cas
    échéant).<br>
    <br>
    - réalisation de la maquette de l’Exposition  par Brigitte Dusserre
    Bresson, plasticienne.<br>
    <br>
    - 15 janvier-15 février : réalisation de l’exposition, tirage.<br>
    <br>
    Si le nombre et la qualité des textes nous paraît suffisamment
    intéressante, sans pouvoir trouver place dans l’exposition, nous
    pourrons envisager la publication d’une anthologie. Décision en sera
    prise fin janvier.<br>
    <br>
    - Mars : démarrage de la circulation de l’exposition, d’une part à
    Abbeville (Somme), d’autre part à Beauvais (Oise).<br>
    <br>
    - Si certains partenaires contactés ici avaient également
    possibilité de prendre un exemplaire de l’exposition dans leur
    environnement, ils peuvent nous contacter au plus vite (l’exposition
    sera soit en location, pour des durées allant de 1 mois minimum à 3
    mois maximum, soit vendue).<br>
    <br>
    <b>Données pratiques</b><br>
    <br>
    L’exposition aura un format A2 (420x594 mm), plastifiés.
    Evenduellement aussi possibilité du format A3, car nous souhaitons
    pouvoir nous adapter aux petits espaces qui pourraient être
    intéressés par son accueil.<br>
    <br>
    Les textes seront présentés dans la langue d’origine, en traduction
    française et en braille pour quelques-uns (collaboration avec
    l’association TRANSDOC, ex. APICADEV).<br>
    <br>
    La location de l’exposition en France se fera par périodes comprises
    en 1 et 3 mois.<br>
    L’exposition devrait circuler pendant au moins 2 ans. <br>
    <br>
    Elle peut être accompagnée par diverses actions : lectures des
    poèmes présentés – interventions en milieu scolaire – liens entre la
    perspective poétique et les enfants figurant dans d’autres documents
    (presse, propagande,…), conférences notamment dans le contexte de
    bibliothèques et centres culturels, ateliers d’écritures (L’image de
    l’enfant pendant la guerre, pendant LES guerres et conflits qui nous
    interpellent dans le monde entier).<br>
    <br>
    Devis sur demande pour France et étranger .<br>
    <br>
    La réservation peut se faire dès maintenant.<br>
    <br>
    <b>Comité </b><br>
    <br>
    Il est constitué par un groupe de poètes et d’écrivains,
    intervenants au titre de la Maison nomade de poésie en Picardie ou
    dans le réseau du Ministère universel des poésiens :<br>
    Thierry Maricourt, Jean-Louis Rambour, Mario Urbanet, Françoise
    Coulmin, Constantin Kaïteris, Sébastien Kieck. <br>
    <br>
    Pilotage par Jean Foucault, poète et coordonnateur des projets
    associatifs engagées dans ce dispositif.<br>
    <br>
    <b>Partenariats</b><br>
    <br>
    - Association Lignes d’écritures (porteur du projet), Maison nomade
    de poésie en Picardie<br>
    - Éditions Corps Puce<br>
    - Ministère universel des poésiens (MUP) groupe international de
    poètes engagé dans une démarche de po-éthique<br>
    - AICLEJ, association internationale des chercheurs en littératures
    d’enfance et de jeunesse<br>
    <br>
    <b>Contacts</b><br>
    <br>
    Demandes d’information et propositions  à transmettre au
    coordonnateur, Jean Foucault.<br>
    Mail : jean.foucaultO@orange .fr<br>
    Tél. 03 22 46 64 72 ou 06 71 22 17 23<br>
    Adresse : 27 rue d’Antibes – 80090 Amiens<br>
    <br>
    <br>
    <b>BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE
      FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO<br>
      <br>
      <br>
    </b> <span style="font-size: 10pt; font-family:
      "Verdana","sans-serif";"></span>
  </body>
</html>