[Liste-framonde] FRAMONDE - Brèves 5 janvier 2012

Amélie Nadeau amelie.nadeau at auf.org
Jeu 5 Jan 15:36:34 EST 2012


*BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE FRAMONDE 
BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO*
*

APPEL À CONTRIBUTIONS

Interfaces Numériques - Mobilité numérique : nouvelles interfaces, 
nouvelles applications ?
Deuxième numéro d'/Interfaces Numériques/ à paraître juin 2012, 
co-dirigé par Michel Lavigne

/Date limite: 15 janvier 2012/

*Après un premier numéro consacré au thème : « De l'interactivité aux 
interaction(s) médiatrice(s) », dont la sortie est prévue pour janvier 
2012, /Interfaces numériques/ propose à la communauté scientifique pour 
son second numéro le thème suivant : Mobilité numérique : nouvelles 
interfaces, nouvelles applications ?

Si la diffusion des appareils mobiles auprès du public le plus large a 
révolutionné depuis le début des années 2000 le monde de la téléphonie, 
l'évolution récente des fonctionnalités numériques de ces terminaux 
bouleverse aussi maintenant l'écosystème des applications multimédias 
qui s'adaptent à la mobilité. Les nouveaux téléphones dits « 
intelligents », ordiphones ou plus communément nommés smartphones, 
exploitent les potentialités offertes par la géolocalisation. Lorsque 
celle-ci est associée à la connexion permanente le suivi de tous nos 
actes et l'obtention de réponses contextualisées deviennent possibles en 
tout moment et en tout lieu.

Dans le même temps ces nouveaux appareils participent à une évolution 
des modes de communication homme-machine qui étaient stabilisés depuis 
une trentaine d'années autour du paradigme clavier-souris / écran 
apporté par les interfaces graphiques des ordinateurs personnels. Les 
interfaces multi-tactiles, l'utilisation de la caméra, les fonctions de 
reconnaissance de forme ou de reconnaissance vocale, l'accéléromètre qui 
permet de détecter les mouvements effectués par l'utilisateur ou le 
capteur géo-magnétique qui renseigne sur l'orientation, sont quelques 
unes de ces innovations qui modifient profondément notre relation à la 
machine.

L'engouement du public, et particulièrement des jeunes générations, 
consacre ces nouveaux outils dont l'usage se répand très rapidement 
comme le confirment diverses études : 8 français sur 10 possèdent un 
mobile et parmi ceux-là un tiers ont déjà un smartphone (étude 
Médiamétrie 1er trimestre 2011), délaissant l'utilisation exclusive de 
l'échange vocal classique au profit des multiples usages. L'ordinateur 
se voit ainsi concurrencé en matière de
connexion internet et de pratiques numériques en général. Selon une 
étude Ipsos (2011), 34% des français qui se connectent à internet le 
font dès à présent depuis leur smartphone.

L'objet de ce numéro 2 d'Interfaces Numériques est de soumettre à la 
critique scientifique les pratiques, usages, expérimentations et 
perspectives liées aux nouveaux outils de la mobilité. Outre les 
smartphones on pourra s'intéresser aussi aux usages mobiles d'outils 
voisins tels que les tablettes numériques ou tous autres objets connectés.

Quelles problématiques soulève le design de leurs interfaces numériques, 
pour quels "contenus" et quels usages ? Comment s'y intègrent les 
scénarios et les usages innovants dans l'éducation, l'accès à la 
culture, la gestion des ressources naturelles, la qualité des 
transports, la santé, les loisirs, la vie quotidienne ? Il s'agit de se 
demander si des changements sociaux sont induits par les nouvelles 
pratiques de la mobilité, en quoi il y a des changements et quels sont 
leurs effets de sens.

Les auteurs veilleront à développer une prise de distance vis-à-vis des 
discours technophiles des fabricants, des commerciaux et de la presse 
qui voient dans ces technologies des solutions miraculeuses. Les 
perspectives de plus long terme pourront être envisagées avec les 
prémisses d'un internet des objets et d'environnements pervasifs dont 
les applications mobiles actuelles peuvent constituer une préfiguration.

Les retours d'expériences concrètes centrées sur l'utilisation des 
technologies de la mobilité seront également appréciés que ce soit en 
matière d'expérience culturelle, touristique, mobile-learning, etc, et 
toute application innovante. Ces expériences devront être analysées avec 
un recul critique permettant d'en interroger les impacts réels et les 
limites.

Cet appel est ouvert aux chercheurs de toutes les disciplines des 
Sciences Humaines et Sociales y compris aux doctorants et jeunes docteurs.

Nous attirons l'attention des proposants sur le fait que ne seront pas 
prises en considération les propositions relevant des seuls usages « 
classiques » de la téléphonie mobile.

*Organisation scientifique*

La réponse à cet appel se fait sous forme d'une proposition livrée en 
fichier attaché (nom du fichier du nom de l'auteur) au format rtf, doc, 
odt ou pdf, composée de 2 parties :
- un résumé de la communication de 4000 signes maximum, espaces non compris,
- une courte biographie du(des) auteur(s), incluant titres 
scientifiques, le terrain de recherche, le positionnement scientifique 
(la discipline dans laquelle le chercheur se situe), la section de 
rattachement.

La proposition est envoyée par courrier électronique à Michel Lavigne : 
michel_lavigne50 at hotmail.com avant le 15 janvier 2012.
La réception de chaque proposition donnera lieu à un accusé de réception 
par mail.

*Calendrier*

    * 15 janvier 2012 : date limite de réception des propositions
    * 15 février 2012 : avis aux auteurs des propositions
    * 15 mars 2012 : remise des articles
    * Du 15 mars au 15 mai 2012 : expertise en double aveugle et navette
      avec les auteurs
    * 15 mai 2012 : remise des articles définitifs
    * 25 juin 2012 : sortie prévisionnelle du numéro 2


*Modalités de sélection*

Un premier comité de rédaction se réunira pour la sélection des résumés 
et donnera sa réponse au plus tard le mercredi 15 février 2012.
L'article complet écrit en français ou en anglais et mis en page selon 
la feuille de style qui accompagnera la réponse du comité (maximum 25000 
signes espaces compris) devra être envoyé par les auteurs en deux 
versions : l'une entièrement anonyme, l'autre normale, par courrier 
électronique avant le jeudi 15 mars 2012.

Un second comité international de rédaction organisera une lecture en 
double aveugle et enverra ses recommandations aux auteurs au plus tard 
le lundi 30 avril 2012.

Le texte définitif devra être renvoyé avant le mardi 15 mai 2012.

Les articles qui ne respecteront pas les échéances et les 
recommandations ne pourront malheureusement pas être pris en compte.

Pour toute question, contacter Michel Lavigne : michel_lavigne50 at hotmail.com

Interfaces numériques est une revue scientifique publiée chez 
Hermès-Lavoisier sous la direction de Benoît Drouillat et Nicole Pignier.

Présentation de la revue : http://www.revuesonline.com/portail/
*

BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE FRAMONDE 
BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO


APPEL À COMMUNICATIONS

De Caragiale à Vis,niec : théâtre et résistance culturelle
Roumanie, Université de Craiova, 2 - 3 - 4 mai 2012

/Date limite : 15 janvier 2012/

*Ce colloque est le premier volet d'une réflexion menée en commun par le 
Centre de recherches en traduction et terminologie et le Centre de 
recherches scientifiques et de création artistique en Arts du spectacle 
de l'Université de Craiova (Roumanie) et le Centre Pluridisciplinaire 
Textes et Cultures de l'Université de Bourgogne (France). Ce colloque 
interdisciplinaire réunira des spécialistes en littérature roumaine, 
française et comparée, en linguistique, en communication et en études 
théâtrales. Le deuxième volet, en 2013, à Dijon s'intéressera aux 
auteurs contemporains roumains d'expression française des années 70 à 
aujourd'hui.

Le centenaire du dramaturge Caragiale sera l'occasion de réfléchir sur 
un siècle de résistance culturelle européenne. Le concept de « résistant 
culturel » est emprunté à Matei Vis,niec (dans son mémoire soutenu à 
l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris sur la résistance 
culturelle en Europe de l'Est depuis 1945). Théâtre et conscience 
politique constituent un des socles de l'écriture théâtrale roumaine de 
ce siècle. De l'écriture des textes de Caragiale à ceux de Vis,niec en 
passant par Ionesco ou Sorescu, les filiations sont constantes et 
multiples.

A l'intérieur de cette problématique, on pourra envisager dans le 
théâtre roumain du XXe siècle :
- la représentation de l'histoire et du politique ;
- la place du dramaturge et de l'événement théâtral dans la société ;
- les liens entre le texte dramatique et la philosophie, l'esthétique, 
l'histoire ;
- le rôle du comique, du tragique, de l'absurde, du fantastique ;
- la résistance au coeur même du langage.

Les contributions pourront apporter un éclairage sur
- l'histoire littéraire,
- la thématique des oeuvres,
- la réflexion sur les genres (farce, comédie, satire, drame),
- la dimension stylistique (l'onomastique, les jeux de mots, la force 
poétique)
- ou proprement linguistique (énonciation, pragmatique)
- la sémiologie et l'anthropologie du spectacle
- le travail spécifique des ateliers de création théâtrale (metteur en 
scène, scénographe, comédien)

La réflexion sur la double culture (roumaine et française) des auteurs, 
l'univers de l'exil, la mise en jeu des échos intertextuels (Caragiale 
chez Ionesco comme chez Vis,niec, ou encore Cioran et Eliade) l'analyse 
des écrits non dramatiques des dramaturges, littéraires (poésie, 
autobiographie) ou non littéraires (Caragiale et Vis,niec font l'un et 
l'autre oeuvre de journaliste), métatextuels (Ionesco sur Caragiale dans 
Notes et contrenotes), les réflexions sur la réception des pièces en 
Roumanie et hors de Roumanie, la traduction (analyses contrastives et 
interlangagières), l'analyse du discours de la critique littéraire, ou 
les problèmes de transmission et les propositions didactiques pourront 
enrichir cette approche délibérément interdisciplinaire et interculturelle.

Langues du colloque : roumain et français

Les propositions seront rédigées en français ou en roumain. Elles ne 
devront pas dépasser 500 à 700 mots (sans les références). Pour 
faciliter l'édition des pré-actes, les auteurs sont priés de rédiger 
leur proposition au format Word, en Times 12 avec interligne simple. 
Chaque proposition de communication sera expertisée de façon anonyme par 
deux membres du comité scientifique.

Les propositions de communication devront être envoyées par courriel à 
<comité@craiova-dijon.eu>, pour le 15 janvier 2012. Comme objet du 
courriel, veuillez spécifier « caragiale-visniec abstract ». Le nom du 
document en pièce jointe sera appelé 
« caragiale-visniec_nom_prénom.doc ». Dans le corps du message, 
précisez : le nom de l'auteur / des auteurs ; le titre de la 
communication ; l'affiliation et l'adresse de l'auteur / des auteurs ; 3 
à 5 mots clés.

Site du colloque : http://www.craiova-dijon.eu/Colloque_2012/Accueil.html*


**BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE FRAMONDE 
BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO*
*

**APPEL À COMMUNICATIONS

Recherches sur les littératures francophones. Colloque : «Pour le 
peuple, par le peuple contre le peuple : l'imaginaire social du peuple 
dans les littératures francophones d'Afrique subsaharienne, du Maghreb 
et de la Caraïbe»

Université de Montréal . Université Concordia (Montréal, Canada), 11-12 
mai 2012

/Date limite: 15 janvier 2012/*

La littérature et le peuple font-ils bon ménage ? Ce que lit le peuple, 
est-ce de la littérature ? La littérature qui nous parle du peuple, 
quelle image de cet objet de son discours nous renvoie-t-elle ? Il est 
bien connu que les institutions ont depuis longtemps tracé une frontière 
entre la littérature «lettrée» et celle dite «populaire». Cependant, ces 
deux champs participent également à la production de l'imaginaire social 
et il y a lieu de se demander, à l'heure où l'on clame incessamment la 
nécessité des états du monde entier de cheminer dans les voies de la 
démocratisation, de quelles manières ces deux sphères du littéraire 
convoquent «le peuple». Les représentations du «monde d'en bas» se 
transforment-elles lorsque «les masses» prennent la parole au lieu de 
s'en remettre à quelques porte-parole issus de la haute société et qui 
sont censés s'exprimer au nom de ceux qui n'ont pas de voix ?

De telles questions ont déjà été traitées de divers points de vue par 
différentes approches disciplinaires mais elles méritent d'être 
examinées de près dans le champ spécifique des littératures francophones 
d'Afrique subsaharienne, de la Caraïbe et du Maghreb où les enjeux ne 
sont pas les mêmes. Il existe en effet dans ces littératures un corpus 
d'oeuvres appartenant aux genres populaires et comme ailleurs il été 
rapidement marginalisé par la critique littéraire institutionnelle. Qu'à 
cela ne tienne : l'on assiste actuellement à l'émergence d'une 
production accrue de romans ainsi rangés dans une certaine marge des 
canons littéraires en vigueur et, parallèlement, d'un lectorat populaire 
croissant, dans ces espaces francophones. En même temps, il n'y a pas 
que cette plus grande importance quantitative qui fait de ce corpus un 
objet méritant que la critique s'y intéresse de plus près. En effet, il 
s'avère que ces textes qu'on range dans des «sous-genres» comme le roman 
policier, le roman sentimental, le roman exotique, la science-fiction, 
etc., procèdent en fait à la modification de bon nombre des paramètres 
de ces genres populaires de sorte qu'on aboutit à des textes qui 
transgressent à la fois les conventions de ces genres et celles des 
canons littéraires dominants. Il semble ainsi probable que ces genres 
transgressent également les modalités antérieures de représentation de 
ce peuple lui-même, devenu lecteur sinon auteur d'une littérature dont 
il peut désormais être sujet et objet.

L'objectif du colloque sera donc de s'interroger sur ces constructions 
diverses de l'imaginaire social du peuple tel que traduit dans les 
littératures orales et écrites des régions ayant le français en héritage 
de l'époque coloniale. Lorsqu'une oeuvre est destinée à un lectorat 
populaire, quel langage emploie-t-elle pour parler à ce «peuple» de 
lui-même ? Autrement dit, quand on quitte le champ de la production 
restreinte pour évoluer dans l'espace des formes hybrides, 
transgressives, ou encore dans celui de la production dite 
«paralittéraire», les représentations des classes et de la culture 
populaires, le discours déployé pour parler du peuple au peuple sont-ils 
encore les mêmes ? Quand l'oeuvre littéraire s'ouvre à un lectorat plus 
large, se rapproche de «la masse», assiste-t-on pour autant à la 
textualisation de discours et représentations créés «par le peuple pour 
le peuple» ?

Les propositions de communication d'environ 250 mots, accompagnées d'une 
brève notice bio-bibliographique, devront parvenir au plus tard le 15 
janvier 2012 à l'adresse suivante : colloquepeuple at yahoo.ca

Blog : http://colloquepeuple.blogspot.com/

Comité organisateur : Françoise Naudillon, Christiane Ndiaye, Josias 
Semujanga


*BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE FRAMONDE 
BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO*


*APPEL À COMMUNICATIONS

Corps, éducations, mondialités. Approches comparatives dans l'espace 
francophone

Du 20 au 26 mai 2012, Strasbourg (France)

organisé par l'Equipe de recherche en sciences sociales du sport de 
l'UDS (EA 1342) à la Maison des Sciences de l'Homme - Alsace (MISHA), 5 
Allée du Général Rouvillois, 67000 Strasbourg

/Date limite: 15 janvier 2012/*

Prenant appui sur le corps en tant « qu'interface entre le social et 
l'individuel, la nature et la culture, le physiologique et le symbolique 
» (David Le Breton), ce colloque inter et pluridisciplinaire vise à 
explorer, au-delà des métamorphoses et des mutations, les interactions 
qui existent dans l'espace francophone entre les modèles éducatifs, les 
pratiques et les usages sociaux des corps dans les arts, les sciences et 
les techniques. Dans une approche comparative il s'agira de voir comment 
les identités se constituent ou se reconfigurent à travers la corporéité 
et les pratiques éducatives liées au corps. Comment se révèlent les 
mutations sociales et leurs ajustements, les ancrages « traditionnels » 
et leurs adaptations ?
Face à la globalisation, les diverses institutions de l'espace 
Francophone (AUF, AIMF, APF, CIJF, CONFEJES, OIF, etc.) proposent une 
vision du monde qui incite à résister aux hégémonies au bénéfice des 
patrimoines et des terroirs ;; comment les différents peuples 
s'inscrivent-ils dans cette dynamique ? Des espaces culturels 
interpénétrés apparaissent alors que les positionnements idéologiques, 
éthiques, esthétiques de chaque pays peuvent reposer sur des choix 
socio-politiques et économiques sensiblement différents. Quels processus 
sont en jeu pour faire surgir des zones d'influence et des métissages ? 
Jusqu'où peut-on percevoir les contours d'une communauté de pensée 
francophone à l'épreuve des logiques identitaires ? Le partage de la 
langue française suffit-il ?

Trois pistes de réflexion sont proposées :

*1. Education, approches institutionnelles et innovations dans l'espace 
francophone*

L'Ecole demeure le lieu privilégié de l'instruction et de l'éducation 
des jeunes ; mais, hors des dispositifs d'Etat, d'autres alternatives 
existent, telles les « business school » d'enseignement supérieur au 
Sénégal ou d'autres modèles interactifs (« Bétonsalon » ou « Collège 
Invisible ») en France, etc. Comment la francophonie participe-t-elle à 
l'évolution des objectifs d'éducation et de développement culturel et 
artistique? Dans quels lieux ?
Pour quels enjeux ?
Les transformations actuelles des politiques éducatives impulsées dans 
les modèles scolaires (par exemple le processus de Bologne en Europe) 
tentent de palier les problèmes de tolérance liés aux questions de 
mixité, de genre, de race et de tempérer l'imposition de la performance 
comme principe premier de la formation et de la professionnalisation du 
citoyen. Nous questionnerons les choix éducatifs impulsés par les 
différentes instances
locales, nationales ou internationales afin de discuter la cohérence et 
l'efficacité des dispositions globales au regard des problématiques de 
chaque pays et des objectifs de développement durable ?
Les enseignements littératures, scientifiques, culturels, artistiques, 
physiques et corporels, etc., constitueront des terrains privilégiés de 
l'analyse.

*2. Systèmes de pensée, croyances et expériences corporelles*

Le discours sur le corps n'est jamais loin du transcendantal, nourrit du 
divin ou de croyances profanes, d'imaginaires et de rationalisme. Les 
attentions portées au corps, les soins ou encore les marquages corporels 
questionnent les libertés des individus à disposer de leur corps, à le 
sublimer ou à rechercher son effacement, à recourir à des artefacts.

Dans l'espace francophone, comment les traditions, les sciences et les 
nouvelles technologies forgent-elles les identités ? S'accordent-elles 
avec la mondialisation ? « L'occidentalisation du monde » 
influence-t-elle les expériences corporelles, les approches du « corps 
extrême », les rituels traditionnels et les nouveaux rites ? Quels sont 
les nouveaux modèles en oeuvre dans les pratiques informelles, les 
cultures populaires, les cultures urbaines ; comment interagissent les 
arts visuels, la musique, la danse, etc. ? Quels sont les enjeux 
éthiques et philosophiques soulevés par les usages du corps ? Quels sont 
les actions menées par la francophonie et par les Etats pour accompagner 
la conservation et le renouvellement des modèles culturels induits par 
la mondialité?

*3. Le corps différent à l'épreuve du social : vers une « société 
ouverte » ?*

Malgré un débat plus offensif contre les discriminations et la 
stigmatisation (voir notamment la «Convention relative aux droits des 
personnes handicapées», 2006), l'évolution des mentalités et des moyens 
reste lente et modeste. La prise en compte de l'Altérité et l'idéal de « 
société ouverte » porté par Karl Popper sont-ils des utopies ?
Dans les sociétés où le culte du corps et le corps performant sont mis 
en avant, dans celles qui apportent peu d'assistance et d'éducation aux 
personnes « différentes » - hors de la norme - et à leur famille, quelle 
place et quel rôle les individus vulnérables, déficients ou en situation 
de handicap occupent-ils ? Le traitement social du handicap et ses 
représentations attestent-ils d'une diversité dans l'espace francophone 
? A partir de quels référentiels les pouvoirs publics structurent-ils 
leurs politiques sociales ? Comment sont reprises les législations 
internationales dans les textes nationaux (cf. l'Agenda 22) ? Quelle 
place occupent les questions liées à l'accessibilité, au Design For All 
et au développement durable dans les politiques d'aménagement des 
territoires ?
La thématique invite également à débattre des dimensions accordées à la 
discrimination positive, à l'intégration ou à l'inclusion, au genre et 
aux handicaps, etc. Quelles sont les incidences des activités physiques, 
culturelles, des loisirs et des innovations technologiques sur la 
qualité de vie des personnes en situation de handicap ?

*Calendrier*
1. Confirmer votre participation au plus vite : auteur(s) et titre 
provisoire
2. Envoi des résumés avant le 15 janvier 2012
3. Réponse du comité scientifique le 30 janvier 2012 et envoi aux 
participants des renseignements utiles pour l'inscription
4. Colloque du 22 au 25 mai 2012
5. Envoi des articles pour les actes du colloque avant 5 juillet 2012 à 
l'adresse suivante :
Denis Jallat, Faculté des sciences du sport, BP 80010, 67084, Strasbourg 
cedex. jallat at unistra.fr

Propositions de communication à envoyer avant le 15 janvier 2012 à :
Denis Jallat ou Aggée Célestin Lomo Myazhiom Faculté des sciences du 
sport, BP 80010, 67084, Strasbourg cedex. jallat at unistra.fr ou 
lomo at unistra.fr
Format :

Une fiche communication : une page mentionnant le nom de l' (ou les) 
auteur(s), le titre et le résumé (2 500 caractères maximum, police arial 
12), trois mots clefs Une fiche communicants : (une par auteur) 
mentionnant l'identité professionnelle, l'équipe de recherche, l' (ou 
les) objet(s) principal (aux) de recherche, 3 publications majeures.

Une brochure du colloque sera éditée à partir de ces données.

*Télécharger l'appel complet au format PDF*: 
http://f3s.unistra.fr/recherche/equipe-de-recherche-en-sciences-sociales-du-sport-er3s/actualite-de-la-recherche/


*BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE FRAMONDE 
BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO*

*
APPEL À COMMUNICATIONS

Éveil aux langues et didactiques. Recherche, pratiques d'éducation et de 
formation

4e Congrès EDiLiC - Aveiro - PORTUGAL - 16, 17 et 18 juillet 2012

/Date limite: 23 janvier 2012/*

Une dizaine d'années après les premiers pas de l'Association EDiLiC et 
dans un contexte d'éclosion de plusieurs approches et démarches 
didactiques en lien avec l'enseignement des langues et des cultures, le 
moment nous semble venu de faire un bilan des connaissances produites 
dans le domaine de l'Éveil aux langues, notamment sur ses modes 
d'inscription dans le champ de la didactique des langues (DL).

Le 4e congrès international EDiLiC sera l'occasion de présenter ce bilan 
afin de mieux cerner le rôle que joue aujourd'hui l'Éveil aux langues 
dans le cadre plus général d'une éducation plurielle, sa contribution 
aux discours de la didactique des langues, ainsi qu'aux discours sur 
l'éducation en général. Au-delà des discours, nous interrogerons aussi 
les pratiques d'enseignement, ainsi que l'évolution des politiques 
linguistiques éducatives et des politiques de recherche.

Tout en cherchant à comprendre les parcours de construction de 
connaissances empruntés par les chercheurs qui ont oeuvré, ces dernières 
années, dans le champ de l'Éveil aux langues dans différents domaines 
(les pratiques éducatives, y compris les outils didactiques ; les 
discours de la formation initiale et continue des enseignants ; les 
discours des chercheurs), il convient de s'interroger plus largement sur 
le rôle que peut jouer l'Éveil aux langues, qui met en valeur 
l'existence de la diversité linguistique et culturelle, dans l'émergence 
d'une Didactique des Langues impliquée dans la mise en place d'une 
éducation inclusive et caractérisée par une éthique du vivre ensemble.

En lien avec ce questionnement, les conférences, les tables rondes, les 
communications, les symposiums, les posters et les ateliers 
s'articuleront autour des axes suivants :

Axe 1 - Éveil aux langues, recherche et approches méthodologiques
Axe 2 - Éveil aux langues et pratiques éducatives
Axe 3 - Éveil aux langues et pratiques de formation (initiale et/ou 
continue)

La participation au congrès pourra se faire à travers la présentation de 
communications, d'ateliers et de posters, qui permettront de diffuser et 
de discuter les connaissances produites. Pour tous les thèmes abordés, 
la perspective privilégiée sera celle d'une mise en évidence des 
spécificités et de la place de l'Éveil aux langues dans le champ de la 
Didactique des Langues. Par là-même, le Congrès vise à encourager les 
chercheurs à ouvrir de nouvelles voies pour mieux définir une 
épistémologie de l'Éveil aux langues et préciser sa contribution dans 
l'émergence d'une éducation qui prend en compte la diversité 
linguistique et culturelle.

Lire la suite: http://cms.ua.pt/Edilic/fr/node/38

Date limite d'envoi des propositions jusqu'au 23 janvier 2012 en format 
.doc ou .rtf envoyées à: Secrétaire (Rosa Maria Faneca) de-edilic2012 at ua.pt

Les propositions seront rédigés en portugais,français ou anglais et 
contiendront un résumé de 250 à 400 mots, suivant le format du modèle en 
annexe ou consultant la page http://cms.ua.pt/Edilic/fr/

Le Comité Scientifique sera constitué par les membres du Conseil 
Scientifique de l'Association EDiLiC. Il y aura un Comité Scientifique 
local.

Notification d'acceptation aux auteur-e-s des propositions retenues 
jusqu'au 30 mars 2012.

Les langues du congrès sont: le Français, l'Anglais et le Portugais. Les 
propositions en Espagnol seront aussi acceptées

Envoi du texte complet et définitif le 30 octobre 2012.

Publication des communications sera annoncée ultérieurement.


*BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE FRAMONDE 
BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO*
*

**APPEL À COMMUNICATIONS*
*
Temporalité et Contextes : approches interdisciplinaires entre l'Art, 
l'Histoire et la Linguistique
Colloque interdisciplinaire

Université Complutense de Madrid (Espagne), Faculté de Philologie, 9, 10 
et 11 mai 2012
/
Date limite: 31 janvier 2012/
*
Temporalité et Contextes: approches interdisciplinaires entre l'Art, 
l'Histoire et la Linguistique est un colloque international qui a pour 
but la construction d'espaces de travaux interdisciplinaires entre 
plusieurs Sciences Humaines et Sociales. Il s'agit donc d'élaborer des 
points de rencontre entre l'Art, l'Histoire et la Linguistique à partir 
de la Temporalité et des Contextes comme piliers fondamentaux. Les 
contextes dans leurs différentes dimensions (empiriques, culturelles, 
sociales, économiques, politiques théoriques ou historiographiques) sont 
toujours présents (et multiformes) dans la pratique de la recherche en 
Sciences Humaines. Les contextes aident à construire l'objet et 
l'objectif de la recherche et ouvrent la piste du Temps et des 
différentes Temporalités où se développe notre travail. Le Contexte et 
la Temporalité peuvent être définis par conséquent comme une coordonnée 
spatio-temporelle nécessaire à toute recherche dans les Sciences 
Humaines. Nous voudrions réfléchir ici à ces contextualisations et leurs 
temporalités au-delà de la discipline de chaque chercheur. Nous 
proposons la possibilité de réfléchir à propos de ces temps et de ces 
contextes à partir d'au moins deux des trois disciplines mentionnées 
ci-dessus. En d'autres mots, qu'arriverait-il si nous posions les 
différents temps et contextes pour un sujet de recherche concret à 
partir d'une des approches de l'Art, de l'Histoire et de la Linguistique 
ou à partir de deux de ces approches ?

Les sujets du colloque sont ouverts à ces disciplines et devraient 
tourner autour des quatre axes exposés ci-dessous, bien que nous 
puissions étudier d'autres possibilités :

- Questions d'un point de vue empirique (historique, social, économique, 
culturel, politique, etc.), théorique ou historiographique à partir de 
l'Art, de l'Histoire et de la Linguistique.

- Questions d'un point de vue empirique (historique, social, économique, 
culturel, politique, etc.), théorique ou historiographique à partir de 
l'Art et de l'Histoire.

- Questions d'un point de vue empirique (historique, social, économique, 
culturel, politique, etc.), théorique ou historiographique à partir de 
l'Art et de la Linguistique.

- Questions d'un point de vue empirique (historique, social, économique, 
culturel, politique, etc.), théorique ou historiographique à partir de 
l'Histoire et de la Linguistique.

Les propositions de communication devront être envoyées à l'adresse 
tchal at filol.ucm.es avant le 31 janvier 2012. Il faudra proposer un 
résumé anonyme d'environ 400 mots, où apparaîtront le titre, le résumé 
et une bibliographie succincte. Les résumés seront soumis au Comité 
d'évaluation qui donnera une réponse le 10 février 2012. Les 
communications auront une durée de 20mn suivies de 10 mn de débat. 
Toutes les communications seront publiées sur CD-Rom et une sélection 
des communications sera publiée dans une maison d'éditions internationale.

Nous consacrerons une séance à la présentation de projets de recherche 
dans les domaines de la temporalité et les contextes. Nous invitons donc 
les groupes de recherche intéressés à nous envoyer une fiche avec les 
renseignements suivants: titre du projet, chercheur principal, 
participants, entité, objectifs, méthodologie, (premiers) résultats, 
publications.

Langues du colloque: les communications pourront être présentées en 
espagnol, en français ou en anglais.

Site du colloque: www.tchal.org*


* *BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE FRAMONDE 
BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO*


*APPEL À CANDIDATURES

Poste de professeur remplaçant en langue française et rédaction 
(Université d'Ottawa, Canada)

/Date limite: 24 février 2012/*

Le Département de français de l'Université d'Ottawa sollicite des 
candidatures à un poste de professeur remplaçant en langue française et 
rédaction au rang d'adjoint pour une période d'une année débutant le 1er 
juillet 2012.

Fonctions : enseignement au premier cycle.

Critères d'admissibilité : doctorat et publications en langue française 
ou en études littéraires; expérience de l'enseignement avec de bonnes 
évaluations; un intérêt pour la rédaction spécialisée et/ou pour 
l'éditique serait un atout.

Salaire : selon la convention collective.

Prière de faire parvenir votre lettre de candidature, votre curriculum 
vitæ, un exemplaire de vos principales publications, des évaluations de 
votre enseignement et de voir à ce que, sous pli séparé, trois lettres 
de recommandation confidentielles soient envoyées à :

Monsieur Christian Milat
Directeur
Département de français
Université d'Ottawa
60, rue Université
Ottawa (Ontario) K1N 6N5

Date de clôture : 24 février 2012.

L'Université d'Ottawa souscrit à l'équité en matière d'emploi. Nous 
encourageons fortement les femmes, les Autochtones, les personnes 
handicapées et les membres des minorités visibles à poser leur 
candidature. Conformément aux exigences d'immigration Canada, toutes les 
personnes qualifiées sont invitées à postuler; la priorité sera 
toutefois accordée aux citoyens canadiens et aux résidents permanents.


*BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMONDE FRAMONDE 
BRÈVE FRAMONDE BRÈVE FRAMO
*

-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: <http://listes.auf.org/pipermail/liste-framonde/attachments/20120105/1a968a58/attachment.htm>


Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-framonde